Le Bulldog Continental et les Prédispositions aux calculs urinaires.

La vague « prédispositions aux calculs urinaires », ce grand moment tabou faisant penser à une période d’inquisition, ayant permis un court instant de semer doute et peur chez certains (éleveurs ou particuliers) aura fini par être comprise de beaucoup d’entre vous et nous. Il est clair qu’une vision arbitraire ne serait que néfaste pour une race qui a contrario a besoin de bien plus de sujets et de sélections « intelligentes » pour pérenniser la race à moyen et long terme.

Informer les familles en toute transparence sur nos dépistages et nos choix d’élevage, en les accompagnant avec leur vétérinaire, est la suite logique à suivre. Encore trop d’éleveurs ou d’extrêmes ont cette manie de se substituer à cette profession sur les réseaux sociaux. 

 

Mise au point d’Imelda Angehrn concernant la cystinurie afin de faire taire toutes les fausses informations à ce sujet


La Société Cynologique Suisse laisse aux clubs de race le soin d’édicter, dans leurs  propres règlements en matière d’élevage, les règles d’accouplement. Ainsi, notre  club, le CBCS, a décidé de rendre obligatoire le test du gène de la cystinurie chez les  animaux reproducteurs. Cela nous donne la possibilité de réaliser les accouplements  en conséquence et de collecter des données. Cela garantit que, par ignorance, les  reproducteurs marqués Cy/Cy ne peuvent pas s’accoupler. Chez nous, les chiens reconnus Cy/Cy ne peuvent être accouplés quʼavec des chiens porteurs N/N et  N/Cy. 

***En France, ce n’est pas possible parce que ne peuvent reproduire que les sujets  confirmés (confirmation de la SCC). Bien entendu, il va de soi que nous  recommandons de procéder à ce test génétique et de gérer les accouplements  futurs en fonction des résultats dans les pays où la confirmation ou le droit à  l’élevage ne sont pas régis par une organisation nationale (comme la S.C.C en  France). 

Je voudrais toutefois souligner une fois encore que le Conti porteur Cy/Cy ne  signifie pas que ce Conti est malade, mais que cet animal porte deux allèles de ce  gène. 

Les tests sont particulièrement importants pour l’avenir, afin de disposer de  suffisamment de données lorsque la recherche aura progressé et que l’on en saura  plus sur les liens de cause à effet. Pour l’instant, tout est « suppositions ».  Néanmoins comme les tests sont relativement simples, nous trouvons qu’il est  important de les faire. 

Nota du C.F.B.C : 

N/N = homozygote +/+ = pas porteur 

N/Cy = hétérozygote +/- = 50% porteur 

Cy/Cy = homozygote -/- = double porteur 

*** la sélection en Suisse correspond plus au principe du L-A où seuls certains  chiens sont sélectionnés sur une base de critères esthétiques et de santé 

Imelda Angehrn 

Commission dʼElevage du C.B.C.S

Lärchensteig 16CH-9200 Gossau 

+41 (0)71 385 38 23 _ Phone 

zuchtkommission@cbcs.ch 

www.cbcs.ch

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.